"Continuer à bâtir sur le sentiment positif de la victoire de dimanche"

persco

À la veille du duel contre West Ham United, Felice Mazzù et Fábio Silva se sont penchés sur le match retour face aux Hammers dans leur London Stadium. À domicile, le Sporting s'est incliné de toute justesse 0-1, mais Fábio Silva a gardé un bon souvenir du match.

"Malgré la défaite, je pense que nous avions bien joué. Nous devions poursuivre sur cette dynamique en championnat pour renforcer notre confiance. C'est pourquoi la victoire à Malines était si importante. Nous sommes Anderlecht, nous devons toujours gagner."

Le coach a également souligné l'importance de la victoire du week-end dernier. "Nous devons retenir le positif de la deuxième mi-temps et nous appuyer sur cette mentalité. Continuer en Conference League signifierait également que nous avons plus de matches à jouer et que nous pourrions donc donner plus de temps de jeu à plus de joueurs."

L'entraîneur a vu quelques garçons devoir déclarer forfait : Marco Kana, Majeed Ashimeru, Julien Duranville et Lior Refaelov. Jan Vertonghen est de retour après sa maladie, mais il reste encore à savoir s'il sera présent au coup d'envoi. "Jan était très fatigué après sa maladie, je ne pense pas qu'il sera en mesure de commencer les deux matches cette semaine", déclarait Felice Mazzù. 

Deux RSCA Futures verront leur bonne forme actuelle récompensée :  Théo Leoni et Lucas Stassin obtiennent une autre sélection. "Ce n'est que positif pour les RSCA Futures que nous puissions donner aux joueurs leur chance au bon moment", a-t-il déclaré.

En outre, il compte sur Fábio Silva, qui a réussi à retrouver le chemin des filets le week-end dernier. Contre West Ham, il avait déjà été proche de trouver la faille. "Et pourtant, j’étais content de mon déplacement sur cette action et du fait que j'ai pu gagner le duel dans les airs avec les deux défenseurs centraux. J'ai progressé dans ce domaine."

Avec les Wolves, Fábio avait déjà réussi à marquer contre West Ham. Ressent-il une pression supplémentaire maintenant qu'il est de retour en Angleterre ? "Absolument pas. Je fais ce que j'aime, j'aime cette équipe et ce staff technique. Je peux jouer au foot, tandis que les gens en Ukraine ont une guerre à craindre. Ils ressentent la pression, pas moi."

"Je fais simplement ce que l'entraîneur me demande, et je joue comment et où il veut que je joue", concluait Fábio Silva. Ce à quoi le coach a répondu : "Demain, peut-être à gauche ?" La réponse tombera ce jeudi soir, sur le coup de 21 heures, heure belge.