Mister Europe

Lors d'un stage avec les scolaires du RSC Anderlecht à Tongres, l’entraîneur avait promis au jeune François Swat Van der Elst (01/12/1954) qu'il lui offrirait un Coca-Cola s'il dribblait les onze adversaires un par un. Et Swatje a eu son Coca.

Hippolyte van den Bosch, une autre légende du RSCA et alors entraîneur de jeunes au Sporting, l'a découvert à Mazenzele dans le Brabant, où il excellait semaine après semaine. Il marquait à n’en plus finir. Lors du tournoi de Grimbergen qui clôturait traditionnellement la saison, il a reçu la permission de son club de jouer avec Merchtem. Il a immédiatement marqué 9 des 10 buts inscrits par Merchtem. Le père Van Der Elst n'était pas peu fier lorsque le RSCA a recouru aux services de Swatje. Le transfert fut rapidement réglé dans le café parental. Il n’avait que quatorze ans lorsqu'il a déménagé à Bruxelles.

Il lui a fallu un certain temps pour s'adapter, mais le jeune François a totalisé pas moins de 78 buts au cours de ses trois premières saisons. Comme nul autre, il transperçait des défenses qui remuaient pourtant ciel et terre afin de l'arrêter. Mais souvent en vain. À 17 ans, il a été replacé d’une position centrale à l’aile droite et, plus tard, même comme arrière droit offensif. L'entraîneur Georges Kessler l'a intégré au noyau A et lui a fait faire ses débuts dans un duel amical face au Sparta Rotterdam.

François a débuté en championnat en tant que remplaçant face au FC Diest et, peu de temps après, il a livré son premier match complet contre le Lierse. Dans les années 70, il formait un duo royal avec Rob Rensenbrink. Ensemble, ils ont conquis l'Europe. Ils ont disputé trois finales continentales et ils en ont remporté deux. Swatje avait une affinité particulière pour les Coupes d’Europe. Il lui est arrivé d’inscrire trois buts en onze minutes contre Sofia. En sept saisons, il a marqué près de quatre-vingt buts pour les Mauve et Blanc, mais il n’est devenu champion qu’à une seule reprise, en 1974.

En 1980, il ne put refuser un transfert lucratif au New York Cosmos. Là, il a évolué aux côtés de stars mondiales comme Pélé, Neeskens et Beckenbauer. Plus tard, il a fait fureur à West Ham United, pour mettre ensuite fin à sa riche carrière à Lokeren. François Swat Van der Elst, une fois sur un terrain de foot, n'a jamais laissé personne indifférent. Le 11 janvier 2017, Swatje nous a quittés suite à une insuffisance cardiaque. Nous n'oublierons jamais notre Mister Europe.

Lire plus

Black Friday

Black Friday c'est aujourd'hui et cela signifie des réductions intéressantes sur divers articles de notre webshop.

Parlons brusseleir
Le clasico, c’est Bruxelles contre Liège. L’une des meilleures façons de préparer ce match et de bien se mettre dans l’ambiance, c’est d’apprendre à parler brusseleir… Voici un mini-lexique footballistique bruxellois !