Le RSCA reste bloqué sur un partage (1-1)

Ce jeudi 1er novembre, les Mauve et Blanc ont affronté le Sporting Lokeren en Jupiler Pro League. Le coach Hein Vanhaezebrouck a dû se passer des services d’Adrien Trebel et d’Andy Najar, mais il a récupéré Landry Dimata et Zakaria Bakkali. Avant ce duel, Olivier Deschacht a été mis à l’honneur, tandis que le coup d’envoi a été donné par Remco Evenepoel, champion du monde cycliste chez les Juniors et aussi l’ancienne gloire du RSCA, Pär Zetterberg.

La première période ne fut vraiment pas riche en occasions de but dans les deux camps. Il fallut en effet patienter jusqu’à la demi-heure de jeu pour voir les Bruxellois enfin se montrer dangereux. Sur une frappe à distance, Alexis Saelemaekers fut alors le premier à inquiéter le gardien De Wolf. Quelques instants plus tard, une reprise de la tête de Bakkali passa bien près d’ouvrir la marque. Peu avant la pause, Makarenko se créa la plus belle opportunité de cette première période, mais son envoi puissant heurta la transversale du but de De Wolf.

Dès la reprise, le gardien Didillon détourna une frappe puissante de De Ridder en corner. Sur celui-ci, Lokeren prit les commandes par l’entremise… d’Olivier Deschacht, auteur d’un joli heading. Cet avantage fut de courte durée, car Landry Dimata égalisa sur un centre de Saelemaekers à l’approche de l’heure de jeu. Nos joueurs mirent la pression sur la défense de Lokeren et ne passèrent pas loin d’inscrire le but victorieux, mais De Wolf gagna son face-à-face avec Sven Kums. Le score n’évolua plus et notre équipe a perdu deux unités à domicile.

Goals : 52’ Deschacht (0-1) & 59’ Dimata (1-1)

RSCA : Didillon, Lawrence (74’ Santini), Makarenko, Gerkens, Dimata, Saief, Kums, Bornauw, Vranjes, Saelemaekers & Bakkali (88’ Amuzu)

Lokeren : De Wolf, Deschacht, Overmeire, Skulason, Hupperts (67’ Ben Harush), Rassoul, Miric (74’ Saroka), De Ridder, Marecek (83’ Terki), Tirpan & Filipovic

Lire plus

"Nous allons apprendre, nous allons progresser et nous allons bosser. Chaque revers ne fait que me motiver à travailler encore plus fort."

vincent kompany