"Tout donner dans les trois prochains duels"

Ce jeudi après-midi, les Mauve et Blanc vont disputer un Clasico crucial. Hein Vanhaezebrouck et Sven Kums ont préfacé ce duel face aux Rouches.

La première question fut consacrée à Onyekuru et Kara, qui pourraient constituer des armes secrètes dans les prochains matches. "Ils ne sont pas encore prêts à jouer", lançait Hein Vanhaezebrouck. "Nous les verrons peut-être encore en action, mais les chances sont faibles. Andy Najar est malade depuis hier, il faudra patienter. Ces trois jours de repos entre Bruges et le Standard sont suffisants pour récupérer. Nous devons surtout nous focaliser sur la tâche que nous devons accomplir face aux Liégeois. Elle sera assez compliquée, mais nous évoluerons à domicile et nous ne devons avoir peur de personne. Nous devons jouer notre propre jeu et voir où nous pouvons leur faire mal. Tout le reste est accessoire..."

L'intérêt sportif de ce Clasico est évident. Le gagnant fera une affaire en or dans la lutte pour la deuxième place, mais il pourra aussi continuer à rêver du titre. "La chance est grande que le perdant soit écarté de la course au titre", analysait le coach anderlechtois. "Le Club Brugeois va espérer un partage, mais nous ne devons regarder que notre propre position. Un point ne serait pas dramatique, car nous conserverions le Standard à distance, mais nous désirons naturellement tout faire pour nous imposer. Nous nous devons de terminer le plus haut possible. Je pourrais me contenter d'une seconde place, à condition cependant d'avoir donné le maximum, certainement après la saison complexe que nous avons connue."

Sven Kums, qui accompagnait le T1, confirmait que le groupe est prêt à relever ce défi. "La saison ne s'est pas déroulée de façon idéale, mais l'équipe est toujours restée unie et nous n'avons jamais connu le moindre problème entre nous. Tout le monde se bat pour tout le monde. Nous allons tout donner dans les trois derniers matches. Nous savions que ça serait difficile à Bruges, mais tout le monde a fait son travail et a tout donné. Il reste encore trois duels difficiles, lors desquels nous devrons nous battre à fond, mais tout le monde est prêt à relever ce challenge. Le Standard a beaucoup de qualités, avec quelques gars qui peuvent faire la différence en solo. La meilleure équipe sera celle qui sera championne."

Lire plus