"Focus à 100% sur le Standard désormais"

Tine De Caigny

Grâce à leur victoire 4-0 contre la Suisse, nos Red Flames participeront pour la deuxième fois à la Coupe d'Europe des Nations. Une belle performance aux accents mauves et blancs. Pas moins de 6 titulaires évoluent à Anderlecht. La grande gagnante du match, c'est Tine De Caigny. Elle revient notamment sur ce beau moment. 

« Nous avons fait une petite fête après le match », sourit De Caigny au lendemain de la victoire face aux Helvètes. « C'était mérité. Le match aller a peut-être été le pire de notre histoire, surtout la première mi-temps. Mais mardi, nous avons répondu présentes dès l'entame du match. Et quand le premier but tombe, vous avez un moral d'enfer. »

Les deux premiers buts ont été inscrits par Tine. L'attaquante a été la meilleure buteuse des Flames durant ces qualifications. Ce qui n'a pas manqué d'inspirer certains analystes qui l'ont surnommée la « Lukaku du football féminin ». « La comparaison tient la route », dit-elle en riant. « Nous sommes en effet deux grands gabarits costauds, avec un grand sens du but. »

Focus sur la compétition

Tine De Caigny se concentre maintenant sur la compétition, qui en est à peu près à mi-chemin. « Nous pouvons être satisfaites de ce que nous avons fait jusqu'à présent et poursuivre cette dynamique. Nous avons l'ambition de gagner le titre et la coupe. Pour y parvenir, il faut être au top chaque semaine et se focaliser à 100% sur chaque match. »

Le prochain match se déroulera le 12 décembre contre le Standard. « Une équipe solide qui se donne à 100% et qui a une bonne attaquante. Nous devrons lui laisser le moins d'espace possible », analyse Tine De Caigny. « Mais nous devons d'abord déployer nos propres forces. Quand on a autant de joueuses en équipe nationale, nous devons pouvoir aborder n'importe quel match avec la même mentalité. »

Lire plus

Notre équipe pour #EUPAND. Come On You Mauves! 🟣⚪

line-up eupen
Anouar Ait El Hadj
Le jeune Anouar Ait El Hadj se raconte en exclusivité à travers les endroits qui comptent ou qui ont compté dans son parcours personnel. De l’Agora à Molenbeek au Lotto Park, rencontre avec un vrai Sporting Boy de la génération 2002.