Luka Peruzovic, gentleman et anti-héros

En ces temps de quarantaine, nous voulons prendre le temps de nous rappeler des moments spéciaux et de nombreuses figures qui ont façonné notre impressionnante histoire.

Le Croate était un footballeur très classieux. Luka a défendu les couleurs du RSCA pendant six saisons. C’est son compatriote et ancien entraîneur Tomislav Ivic qui l'avait amené à Bruxelles. Ivic et Peruzovic venaient du Hajduk Split, le plus grand club de Croatie. Le défenseur central avait joué plus de 400 matches avec cette formation. En tant que joueur, il a remporté la Coupe de l’UEFA avec le RSC Anderlecht, en 1983 contre Benfica, et il est devenu trois fois champion.

Peruzovic est formel quand il évoque son amour pour les deux clubs : "Hajduk est ma mère, Anderlecht mon père". Il était écrit dans les étoiles qu'il s'entraînerait un jour les Mauves. Après la période Aad De Mos (1989-92), Luka a été choisi, car il avait été un professionnel exemplaire au cours de sa carrière de joueur. Après celle-ci, il est retourné dans sa bien-aimée Split pour y entraîner les jeunes en compagnie d’Ivic. Son nom a été cité pour la première fois au RWDM et à Anvers, mais il s'est finalement retrouvé à Charleroi, qui était alors dans la zone de relégation. Luka a sauvé l'autre Sporting avec une vision claire basée sur la discipline. Son approche dure, avec un entraînement poursuivi en hiver, a porté ses fruits et ceci a suscité l'intérêt du RSCA.

En plus de Philippe Albert et de Marc Emmers (KV Mechelen), Peter Van Vossen a alors été embauché à Beveren. Gert Verheyen est quant à lui parti à Bruges et Luis Oliveira a émigré vers l’Italie pour y défendre les couleurs de Cagliari. Avec le trio ghanéen Asare - Lamptey - Preko, le RSCA a cependant maintenu un noyau fort solide. Dans la Coupe de l’UEFA, les Mauve et Blanc ont d'abord éliminé les Écossais d’Hibernian et les Ukrainiens du Dynamo Kiev, mais le Paris Saint-Germain fut ensuite malheureusement un rien trop fort lors des huitièmes de finale.

Tout a cependant fonctionné comme sur des roulettes lors du championnat 1992-93. Mais, malgré la position de leader très large - 31 points en 18 matches et 6 points d’avance sur le Standard - le coach croate a été licencié le 14 janvier 1993 pour un manque de communication et... de spectacle. Les hommes forts du club estimèrent alors que le football développé n'était pas assez offensif et beau. Luka Peruzovic a alors réagi comme un véritable gentleman et il a toujours traité le RSC Anderlecht avec très grande dignité par la suite.

Lire plus

Black Friday

Black Friday c'est aujourd'hui et cela signifie des réductions intéressantes sur divers articles de notre webshop.