Lorre est un Sporting Boy

En ces temps de quarantaine, nous voulons prendre le temps de nous rappeler des moments spéciaux et de nombreuses figures qui ont façonné notre impressionnante histoire.

Une véritable bombe éclata en 1998. Après neuf saisons, Lorenzo Staelens quitta le rival brugeois pour rejoindre les Mauves, à l'âge de 34 ans. En tant que supporters, nous étions évidemment très satisfaits de son arrivée.

Lorenzo Staelens a toujours été fan du Sporting. L'homme de Lauwe a d’ailleurs été prénommé Lorenzo pour honorer une icône anderlechtoise des années 1960 : Laurent ‘Lorenzo’ Verbiest. Lorenzo Staelens a été arraché au White Star Lauwe par son voisin du KV Kortrijk. Il n'est devenu footballeur professionnel qu'en 1989 (il avait alors déjà 25 ans). Il voulait d'abord terminer ses études en éducation physique. Georges Leekens l'a alors amené au Club Brugeois où il a formé un duo très redouté avec Franky Van der Elst.

Il s’est immédiatement adapté à Anderlecht. Son style de course très fier, toujours très droit, son excellent jeu de tête et de position en ont fait un maillon indispensable comme tampon devant la défense. Cette saison-là, Lorenzo Staelens s'est avéré être un travailleur acharné avec une grande personnalité à la fois à Anderlecht et chez les Diables Rouges. En 1999, il en a dès lors été récompensé par un Soulier d'Or.

Lorenzo Staelens est devenu un leader absolu à Bruxelles où il a remporté deux beaux titres. Il s’est également fait remarquer lors d'une belle campagne en Ligue des Champions. Grâce à cette résurrection, il a une nouvelle fois été repris chez les Diables Rouges. Il a atteint les 70 sélections et a participé à trois Coupes du Monde : Italie 1990, États-Unis 1994 et France 1998. Mais Lorre est avant tout un Sporting Boy.

Lire plus

Black Friday

Black Friday c'est aujourd'hui et cela signifie des réductions intéressantes sur divers articles de notre webshop.