"Créer à nouveau une dynamique positive"

À la veille du duel face au STVV, le match d'ouverture de la 27ème journée, Hein Vanhaezebrouck a répondu aux questions des médias, mais il a aussi évoqué la situation d'Olivier Deschacht.

Le coach a commencé par une déclaration au sujet d'Olivier Deschacht, qui a été renvoyé dans le noyau B. "Il n'y a jamais eu de problème entre Olivier Deschacht et moi", lançait-il clairement. "Il figurait dans 80% de mes sélections, ce qui n'était même pas le cas avec mon prédécesseur. Ce n'est pas une décision prise à la légère, surtout parce que je n'ai pas pour habitude de renvoyer des joueurs dans le noyau A, assurément au vu de ses états de service, mais aussi car nous nous trouvons dans une situation difficile, avec des suspendus et des blessés, et que nous n'avions déjà plus beaucoup d'alternatives dans le secteur défensif. Mais nous étions d'avis que les circonstances actuelles ne nous permettaient plus de bien travailler. Ce n'est pas une décision que j'ai prise personnellement, mais bien une décision collective. Du staff, du groupe des joueurs et de la direction. Il ne s'agit donc pas non plus d'une décision prise pour créer un électrochoc. Nous aurions fait la même chose avec n'importe quel autre joueur et dans n'importe quelle autre situation. Nous voulons créer une nouvelle dynamique positive dans notre club et nous désirons donc désormais serrer les rangs à tous les niveaux."

Après les derniers matches, l'entraîneur avait osé se montrer très critique envers ses joueurs. Hein Vanhaezebrouck maintient toujours son approche et il en déjà parlé avec le groupe. "On peut quand même se montrer critique en tant que coach, non ? J'ai dit à mes joueurs que je les avais protégés après des prestations moyennes, mais que je n'avais pas constaté de réaction au sein du groupe et que les prestations ne s'étaient pas améliorées. Il faut parfois secouer le cocotier, même si c'est dur. J'ai finalement constaté une réaction et c'est ce que vise un entraîneur. Si on ne fait rien, le rythme cardiaque ne fait que baisser et, finalement, on est mort. Vous avez parfois besoin d'un électrochoc. J'espère qu'ils se rendent compte qu'il faut réagir. Nous avons bien discuté cette semaine et je constate une réaction sur le terrain. Tout le monde souhaite prendre un bon départ et aller de l'avant, mais tout le monde sait aussi que les circonstances ne sont pas idéales. Il convient alors au moins de former un bon groupe. Les relations mutuelles peuvent toujours être plus étroites. Je me suis naturellement aussi remis en question. Certains joueurs ont peut-être besoin d'une approche plus personnelle, nous allons donc faire le maximum afin que chaque élément du noyau se sente bien."

Les Mauve et Blanc doivent pleinement se focaliser sur le match face aux Trudonnaires, car ce déplacement ne sera pas une sinécure. "Nous avons entendu la sonnette d'alarme retentir. Les joueurs sont conscients de la situation et ils savent que ça sera difficile, mais ils sont prêts à en découdre. Devrons-nous faire quelques changements tactiques ? Leander Dendoncker et Sven Kums sont suspendus, tandis qu'Adrien Trebel ne sera pas encore prêt, certains devront donc peut-être évoluer à un poste qui n'est pas leur place de prédilection. Nous ne sommes pas la seule équipe qui perd des points ces dernières semaines, mais les choses ne tournent pas dans notre sens et nous n'avons pas su reprendre des points sur les Brugeois. Le STVV est capable de prendre des points contre le RSCA, mais aussi contre nos concurrents. Nous allons tout faire pour former un bloc et prendre des points."

Lire plus

Viendrez-vous soutenir les Mauve et Blanc dimanche lors de l'important duel contre le Sporting Charleroi ? Dépêchez-vous et achetez les DERNIERS TICKETS!

Tickets RSCA - Charleroi